Dorade grillée et son huile vanillée au citron vert

IMG_0363 S

On à le temps, des nouveaux produits, des inspirations parfumées… alors on en profite !! La daurade d’ici (Guadeloupe), n’est pas notre daurade continentale, c’est un gros poisson, de 7 à 20 Kg, son nom exacte est la dorade coryphène, et vu sa taille on la découpe en darnes. C’est une chair ferme, qui se tient à la cuisson et qui reste assez moelleuse. Un doit pouvoir la substituer par du loup de mer, ou quelque-chose comme ça.

Première étape… lancer le barbecue !

IMG_0355 SPréparez ensuite l’huile vanillée qu’on versera sur le poisson grillé au moment du service. Pour ça, 1/3 de gousse de vanille ouverte et égrainée dans un petit bol, le jus d’un citron vert, le double d’huile d’olive et une pincée de sel.

Pour l’accompagnement du riz on prépare une petite sauce relevée. Pour ce faire, on fait cuire ensemble : deux gousses d’ail grossièrement hachées , un oignon émincé, deux tomates bien mures, le tiers d’un piment local (un tier seuleument car il sont assez énervés ici, les piments !! ) et une cuillère à café d’épices créoles (qu’on remplacera à défaut par un mélange à parts égales de : paprika, muscade, curry et gingembre en poudre). Laissez compoter avec deux cuillères à Soupe d’huile d’olive et une bonne pincée de sel. Vingt bonnes minutes minimum, seront nécessaire.

On aura lancé un riz blanc parfumé, genre riz Taï. A la moitié de la cuisson du riz, j’ai posé les darnes de Dorade sur la grille du barbecue, environ 5-6 minutes de chaque coté (suivant épaisseur). On oubliera pas de saler chaque face.

Puis dresser : le riz d’abord, à coté la compoté de tomates pimentées, la dorade grillée qu’on arrose généreusement d’huile vanillée.

Ensuite la magie opère, …, il faut atterrir ici pour avoir l’idée d’ajouter de la vanille à un poisson grillé, pourtant c’est parfait ! Et cette sauce doucement piquante pour surprendre le palais et apporter d’autres parfums.

IMG_0362 S

Photos© Olivia Horvath
Publicités

Une réflexion au sujet de « Dorade grillée et son huile vanillée au citron vert »

  1. Ping : Vivaneau au four, civette et sauce Colombo | chefbeau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s