Bourse au four, civette et sauce Colombo

poisson-guadeloupean-a-poil (S8)

Les poissons qu’on trouve sur le port de pêche (St François) ne me sont pas familier, rien à voir avec ceux des marchés de métropole. On se renseigne un peu au près du pêcheur, du poissonnier mais ce n’est pas beaucoup plus clair… Celui la pour le barbecue c’est bon ? Oui, oui, Barbecue, four, tout. Humm. Ok, allons y. On prend un Vivaneau selon le poissonnier…, de la taille d’un belle Dorade (de chez nous), 750 gr environ. Et il commence à œuvrer. Il découpe à la machette les nageoires puis la queue. Il passe ensuite un couteau sous la peau au niveau de la queue, et tire la peau d’une grimace qui laisse à penser qu’elle n’est pas très coopérative. Et finalement le déshabille complètement avant de le vider. On paye, (environ 8€) et en attrapant le paquet je pense… qu’est ce que je vais bien pouvoir en faire….

Ce soir la météo n’est pas clémente pour un barbecue, du vent, une pluie menaçante. Ok, au four !

J’avais pour accompagner ce poisson quelques produits locaux, des cébettes (la-bas c’est civettes), du piment, quelques citrons vert et le mélange d’épices qu’on trouve facilement en métropole : le Colombo ( curcuma, graine de coriandre, poivre noir, graines de moutarde, laurier, thym, feuilles de bois d’Inde, piment Jamaïque).

On nous avait servi à midi cette sauce quepoisson-guadeloupean-a-poil (S14) j’ai tenté de reproduire: Ciselez un oignon moyen assez finement, mettez le dans un bol avec le jus d’un ou deux citron vert (mouillé à hauteur), un peu de piment frais très finement cisellé, deux CàC de Colombo, sel poivre et la même quantité d’huile d’olive que de citron vert (1 à 2 CàS). Mélangez bien et laissez le citron cuire l’oignon par le citron 30 min à 1 h.

Dans le plat à four préalablement huilé, salé et poivré, déposez les cébettes nettoyées entières. Par dessus posez le poisson lui aussi salé et poivré sur les deux faces. Il aura besoin de 15 à 20 minutes de cuisson four chaud (160-200°C).poisson-guadeloupean-a-poil (S3)

Pour accompagner, on à reproduit la petite sauce tomate pimentée qu’on avait tellement aimé le premier soir et qui accompagne parfaitement un peu de riz créole (riz parfumé et long).

poisson-guadeloupean-a-poil (S19)A la sortie du four, on arrose le poisson avec notre sauce « colombo d’oignon au citron vert ».. Le Vivaneau faisait 750 gr et il n’a pas survécu, c’est vous dire si on à aimé.

A ce petit détail près, que ce n’est pas un Vivaneau comme me l’a annoncé le gentil pêcheur/poissonnier local (dont je n’ai pas du saisir le sens de l’humour) mais une bourse.

Photos©Olivia Horvath

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s