Rougets en bisque d’eux-mêmes et parmentier de la mort !

rouget barbet al-fredo (99)

Une terrible envie de se faire plaisir, la frustration de ne pas encore avoir goûté les trompettes de la mort cette année et mon dernier rouget dans un restaurant de plage sur la méditerranée … une horreur ! Voila l’origine de cette création d’un soir. Un délice, alors je vous l’offre !

rouget stampD’abord, on lève les filets des rougets.

Les tête et les arrêtes vont dans une petite casserole pour la bisque qui l’accompagnera. On y ajoute un vers de vin blanc, une échalote, une gousse d’ail, une tomate trop mûre qui traînait par la , un filet d’huile d’olive et de l’eau à hauteur.

Après au moins 20 min sur le feu, on passe au mixeur, on filtre et on monte au beurre. Prêt !

rouget stamp (2)

C’est un peu plus de temps, mais prenez 1 ou 2 minutes de plus par filet pour enlever les arrêtes. Il suffit de passer le bout des doigts sur les filets, on sent les très bien, avec la pince à épiler on les tires. Si les filets sont bien levés, il restera 5-6 arrêtes par filet.. A manger c’est un bonheur.

Les filets sont prêts, levés, on les nettoie bien, et on les installe confortablement sur un papier absorbant.

Ils attendront quelques minutes avant de passer à table, pour visiter la poêle avec une noix de beurre.

Parmentier de la mortPour le « parmentier de la mort  »
Une purée légèrement parfumée a l’ail et à la muscade.
Des champignons de Paris en brunoise et des les trompettes de la mort poêlés avec une gousse d’ail en chemise. Ils passent ainsi quelques minutes ensemble.Puis, un cercle, purée, champignons, une fine couche de persil et enfin purée. Si vous avez assez de cercles (pas mon cas !), laissez les et mettez les assiettes au four avec les parmentier ainsi encerclés ! Ils se tiendront tranquilles !

Et voila, on cuit les rougets, on rassemble tout ce monde dans l’assiette d’une jolie manière. Et on se régale. Parce que nous, on s’est régalé !!

rouget barbet al-fredo (107)

photos © Olivia Horvath
Publicités

2 réflexions au sujet de « Rougets en bisque d’eux-mêmes et parmentier de la mort ! »

  1. La trompette sechée t’attend en perigord,pour d’autres recettes!!!Et sinon,tu épiles que les rougets ou tu ouvres un institut de beauté???

    • Merci sœurette, avec plaisir j’ai déjà quelques idées, quelques terrines de lapin, des rouleaux de printemps « made in france », etc…
      Si t’as l’occas, essaye ! je sais pas comment c’est sortit de mon cerveau… une tuerie ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s